Netflix débarque en Chine

by Francis Maindl

Le géant Américain Netflix a finalement réussi à percer le marché chinois un peu plus tôt cette semaine. En s’entendant avec le plus important site de publication de vidéos en ligne en Chine iQIYI(爱奇艺), Netflix (ou Nàifēi en mandarin) pourra maintenant rendre son contenu disponible aux 500 millions utilisateurs d’iQIYI.

La nouvelle de l’arrivée de Netflix en Chine vient donc 6 mois après que la compagnie américaine ait annoncé qu’elle abandonnait ses démarches d’expansion vers l’Empire du Milieu, reconnaissant que ses plans avait échoués. “L’environnement législatif encadrant le contenu digital provenant de l’étranger en Chine est devenu un problème” avait écrit Netflix en octobre dernier dans une lettre adressée à ses actionnaires. La compagnie s’était alors résignée à chercher à s’entendre avec ses compétiteurs chinois pour rendre à travers leurs plateformes son contenu accessible en Chine, ce qu’elle a finalement accomplit en s’alliant à iQIYI.

Un immense marché

En janvier 2016, Netflix devenait disponible dans presque tous les pays du monde et le groupe compte aujourd’hui plus 94 millions d’utilisateurs à travers le globe. Mais le marché chinois avec ses centaines de millions de potentiels clients était jusqu’à la semaine passée resté hors d’atteinte pour le géant américain.

Selon Tuna Amobi, un analyste marketing spécialisé dans le secteur des services au Center for Financial Research and Analysis, “les paramètres de l’entente encadrant l’accès au marché chinois n’est peut être pas idéal pour un succès à long terme, mais demeure compréhensible compte tenu de l’importance du marché chinois”.

Le marché des vidéos en ligne est en pleine explosion en Chine. En 2016, 75 millions d’utilisateurs en Chine ont payé pour un abonnement à une plateforme de vidéos en ligne comparativement à 22 millions l’année précédente. Ce récent boom s’est produit dans un contexte actuel de compétition entre plusieurs géants de l’industrie en Chine, dont iQIYI, Tencent et Youku, qui investissent chacun annuellement des centaines de millions de dollars dans la production de séries télévisées et de films. iQIYI, qui dépensera au moins 1,4 milliard $US l’année prochaine dans la production de contenu vidéo, s’unit à Netflix dans l’optique d’attirer davantage d’utilisateurs et de visionnements. Par contre, le contenu produit par Netflix disponible sur iQIYI risque fortement d’être limité par les censeurs du gouvernement chinois.

Un marché difficile à percer

Le marché chinois est extrêmement difficile à percer pour les entreprises étrangères œuvrant dans le domaine des médias. Par exemple, des sites internet comme Facebook, Youtube, Twitter, New York Times ou Time Magazine sont tous inaccessibles en Chine. Le gouvernement est extrêmement prudent lorsque vient le temps de permettre à des compagnies étrangères d’opérer sur son territoire.

L’annonce du partenariat entre iQIYI et Netflix est d’autant plus surprenant puisque le gouvernement a instauré l’an passé de nouvelles restrictions sur le web. Les censeurs du secteur du divertissement ont aussi commencé l’été dernier à retirer des ondes des programmes télévisés ‘d’inspiration occidentale’ pour ‘encourager l’innovation locale’.

Ces réglementations amènent les chinois à utiliser des services VPN qui leur permettent de contourner les restrictions locales en se connectant à un serveur étranger. Avec plus de 166 millions d’utilisateurs, la Chine est le pays au monde ayant le plus grand nombres d’internautes utilisant des services VPN. Et selon la firme de recherche britannique GlobalWebIndex, jusqu’à 21,6 millions de chinois en 2014 utilisaient cet outil pour visionner Netflix.

En janvier dernier, le gouvernement chinois a fait l’annonce qu’il mettait en place un plan de 14 mois visant à ‘faire le ménage’ dans l’espace web et a déclaré qu’il était désormais illégal d’utiliser un service VPN pour contourner les règles en place. Récemment, à Chongqing, le gouvernement local a annoncé que des amendes allant jusqu’à 2000 $US pourraient être imposées aux utilisateurs se connectant à un service VPN sans autorisation gouvernementale.

Cela rend encore plus difficile de comprendre l’entrée de Netflix en Chine. D’un côté, le gouvernement semble se positionner contre le contenu étranger et veut protéger l’industrie locale et, de l’autre, approuve le partenariat de la compagnie américaine avec iQIYI.

Peu importe, il sera intéressant de voir quel impact l’union entre les deux géants de l’industrie du contenu vidéo aura sur chacune des compagnies à long terme. Le lendemain de l’annonce de leur union, la valeur de l’action de Netflix a grimpé de 5.8% et Baidu, la compagnie possédant iQIYI, a vu la valeur de son action augmenter de 3.9%.

Advertisements

2 Comments

  1. En Chine aussi on doit pouvoir distribuer des dessous-de-table pour obtenir des autorisations…

    Like

  2. Très bien, Francis! Tu prends de l’expérience et moi, je viens juste de me désabonner de Netflix…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s